jeudi 1 août 2013

Les moulins de mon cœur - Michel Legrand


Comme une pierre que l’on jette
Dans l’eau vive d’un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l’eau
Comme un manège de lune
Avec ses chevaux d’étoiles
Comme un anneau de Saturne 
Un ballon de carnaval
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D’un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Comme un écheveau de laine
Entre les mains d’un enfant
Ou les mots d’une rengaine
Pris dans les harpes du vent
Comme un tourbillon de neige
Comme un vol de goéland
Sur des forêts de Norvège
Sur des moutons d’océan
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D’un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Ce jour-là près de la source
Dieu sait ce que tu m’as dit
Mais l’été finit sa course
L’oiseau tomba de son nid
Et voilà que sur le sable
Nos pas s’effacent déjà
Et je suis seul à la table
Qui résonne sous mes doigts
Comme un tambourin qui pleure
Sous les gouttes de la pluie
Comme les chansons qui meurent
Aussitôt qu’on les oublie
Et les feuilles de l’automne
Rencontrent des ciels moins bleus
Et ton absence leur donne
La couleur de tes cheveux

Comme une pierre que l’on jette
Dans l’eau vive d’un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l’eau
Aux vents des quatre saisons
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur





Michel Legrand
Un poids lourd parmi les classiques de la chanson française, écrit en 1968. Les paroles sont d’Eddy Marnay, la musique de Michel Legrand. Cet air qui vient, puis repart en boucle et que Michel Legrand affectionne au piano est d’un parfait romantisme. Quant aux paroles, elles forment un poème tout en rondeur, qui chante magnifiquement en bouche…essayez !

Cette chanson a reçu en 1968 l’oscar de la meilleure bande originale pour son illustration sonore du  film « L’affaire Thomas Crown », avec Steve Mc Queen et Faye Dunaway.

Michel Legrand en est l’interprète original, mais Patricia Kaas, Claude François, Calogero ou Françoise Hardy l’ont reprise eux aussi. 

Comme à l’accoutumée, je vous suggère de l’écouter en un clic sur votre site musical préféré !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire